Dans le même numéro

L'actualité de la question noire aux États-Unis. Du community organizing à Black Lives Matter

février 2017

#Divers

Du community organizing à Black Lives Matter

En ce vendredi matin, une quarantaine de personnes est présente au siège de Community Coalition (une des organisations communautaires les plus puissantes de la ville) dans le sud de Los Angeles, pour participer à une rencontre exceptionnelle entre deux courants du mouvement noir américain : la nouvelle garde, représentée par les militants de Black Lives Matter, et les militants de l’organisation vieille de quatre-vingts ans, The Nation of Islam1. En jeu, la planification de leur participation à une grande manifestation prévue en octobre à Washington, qui marque les vingt ans de la « Million Man March », moment fort du mouvement noir des années 1990. Cette rencontre se veut surtout l’occasion de construire « l’unité opérationnelle » du mouvement noir, comme le dit la modératrice, membre de The Nation of Islam. Elle poursuit : « Doit-on partager les mêmes croyances ? Agir de la même façon, pour collaborer ? N’y a-t-il pas une forme de solidarité que l’on peut construire ensemble afin que ceux qui nous oppressent cessent de regarder la façon dont je m’habille, la couleur de ma peau ou mon identité sexuelle ? Ce dont nous voulons

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements

par TALPIN Julien


Chargé de recherches en sciences politiques au Cnrs, co-rédacteur en chef de la revue Participations, il est l’auteur de Community Organizing. De l'émeute à l'alliance des classes populaires aux Etats-Unis (Paris, Raisons d'agir, 2016)....

Dans le même numéro