Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Queen of Montreuil, de Solveig Anspach

mars/avril 2013

Grâce à son taux exceptionnel d’humidité, la terre de Montreuil est particulièrement favorable à la culture du chanvre indien. Autrement dit du shit. Voici l’une des informations intéressantes que nous donne le nouveau film de Solveig Anspach : Queen of Montreuil.

Solveig Anspach… Son nom est moins connu que celui de Tarantino et consorts, mais ceux qui ont vu Haut les cœurs1, ne l’ont sûrement pas oublié. Pas plus que les heureux spectateurs de Back Soon (2007) n’ont pu oublier cette odyssée loufoque en Islande, son pays d’origine. Car Solveig Anspach est née sur cette terre volcanique, d’une mère islandaise et d’un père américain. Elle a fait ses études à Paris, dans une école allemande. Et l’on dirait que de tous ces pays elle n’a pris que le meilleur.

Diplômée de la Femis (qui venait de remplacer l’Idhec) en 1989, Solveig Anspach s’offre ensuite la meilleure des formations : pendant dix ans, elle ne tourne que des documentaires. Une façon d’apprendre à filmer la vie. Cette vie qu’elle aime passionnément et qui va être l’unique sujet de ses films, même du premier, Haut les cœurs, où l’on voit une femme, Emma (Karin Viar

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Claude-Marie Trémois

Romancière et rédactrice en chef cinéma àTélérama de 1951 à 1995, Claude-Marie Trémois a été critique cinéma à la revue Esprit de 1998 à 2015.

Dans le même numéro

Le vote protestataire, la maison individuelle et la voiture

Pourquoi devenir périurbain ? Toulouse, Lyon, Strasbourg…

La banlieue, entre rêve américain et mythe politique français

Réorganiser le territoire : le défi de la démocratie urbaine