Revue Esprit
Vendredi 29 janvier 2021

Le virus, la Chine et l’ordre international

L’année 2020 restera-t-elle, paradoxalement, comme celle du triomphe de la Chine sur la scène internationale ? Un an après le confinement de Wuhan, auquel le monde a assisté entre inquiétude et incrédulité, la Chine est le seul des grands pays à ne pas être entré en récession. Elle était l’invitée vedette du forum de Davos cette semaine, où Xi Jinping a vanté les mérites de l’ouverture, de la coopération internationale et du multilatéralisme.

L’année écoulée, assurément, a vu s’accélérer le déplacement du centre de gravité économique mondial, non seulement du côté de la Chine, mais aussi d’autres puissances petites et grandes, comme l’Inde, et c’est désormais vers l’Est que se tourneront nombre d’investisseurs à la recherche d'opportunités. Le mandat chaotique de Donald Trump, en rendant si flagrant la perte de leadership des États-Unis, n’aura fait que renforcer un mouvement amorcé de longue date. Et l’accord d’investissement signé entre l’Union européenne et la Chine vient encore confirmer, s’il était besoin, la réalité de ces nouvelles relations de puissance.

Est-ce à dire que l’on pourrait rebâtir un ordre international en plaçant la Chine en son centre ? Rappelons que l'État-parti continue d'entraver le travail d'enquête de l’Organisation mondiale de la santé dans le Hubei, et qu’il suggère également de réviser la Déclaration internationale des droits de l’homme, pour faire place à la diversité des cultures et des valeurs politiques. Si la communauté internationale doit aujourd'hui repenser les règles et institutions qui encadrent nos interdépendances, elle serait bien mal avisée de se fier à ce double langage, et d'accepter ainsi que la force l'emporte sur le droit.

La rédaction

L'année du Rat de métal

Hamit Bozarslan > Lire

La Chine a imposé sa pratique de régime d’exception comme la normalité des temps de crise à la quasi-totalité du monde. Faute de ressources démocratiques, ce moment hobbesien pourrait compromettre l’avenir de la cité.

Distanciation internationale

Jean-Yves Haine > Lire

La pandémie de Covid-19 révèle, autant qu'elle accélère, la reconfiguration du système international. Elle confirme les trajectoires récentes des grandes puissances et précipite les lignes de partage du monde de demain.

Feu (sur) l'ordre international ?

Pierre Hassner > Lire

Faire régler l’ordre par la loi, par l’empire ou par l’équilibre semble aujourd’hui compliqué, tant les acteurs sont hétérogènes au niveau international. Malgré cela, cependant, on assiste à une recrudescence des nationalismes et des conflits régionaux. Retour au XXe siècle ? Sans doute que non, mais reste que la paix et la sécurité mondiales ne semblent pas à l’ordre du jour.

Chanter les martyrs en Chine et à Taïwan

Nathalie Bittinger > Lire

L’histoire violente de la Chine et de Taïwan au siècle dernier a contraint écrivains et cinéastes à lutter non seulement contre la difficile mise en forme de leur expérience du totalitarisme, mais aussi contre la censure et les versions imposées de l’histoire.

Abonnez-vous ou abonnez un proche.
L’indépendance d’Esprit, c’est grâce à vous !

Abonnement 100% numérique : 1€ le premier mois, puis 7,50€/mois

Abonnement intégral : 12€/mois


(S')offrir Esprit

Copyright © 2021 Revue Esprit, All rights reserved.
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, désabonnez-vous en cliquant ici
Esprit