Revue Esprit
Infolettre revue Esprit - vendredi 1er juin 2018
Pierre Hassner - Italie - Europe

Le spectre des nationalismes

La disparition de Pierre Hassner laisse une génération de spécialistes en relations internationales orpheline, comme en témoigne le bel hommage de Jacques Rupnik dans Le Monde. Elle nous invite aussi à relire ses articles, d’une lucidité saisissante, dès 1991 quand il voit ressurgir en Europe le spectre des nationalismes, ou lorsqu’il écrit, en 1995 : « Jamais le problème des réfugiés n’a été, à ce point, au centre de la politique internationale. » Celui qui se décrivait lui-même comme un Européen et un réfugié s’alarmait déjà de l’absence de solidarité entre les pays membres de l’Union en matière de droit d’asile. Un avertissement qui résonne aujourd’hui, alors que la colère gronde en Italie contre des élites jugées incapables de répondre aux préoccupations sociales, attisée par des partis nationalistes et xénophobes, et que le pays s’enfonce dans une crise politique lourde de conséquences pour l’Europe entière. Tandis qu’en Europe centrale, des régimes illibéraux continuent d'attaquer les principes de l’État de droit. Combien de signaux d’alerte faudra-t-il encore pour que nos gouvernants prennent la mesure de ces risques, et décident ensemble de réorienter les politiques européennes pour répondre aux inégalités, à la réalité des migrations, et aux demandes de démocratie ?

Anne-Lorraine Bujon,
Rédactrice en chef

Les intrus. Théorie et pratique
des relations internationales devant le problème des réfugiés

Si la question des réfugiés est désormais centrale, c'est parce qu'elle met en relation trois dialectiques chères à Pierre Hassner : celle des minorités, des frontières et des migrations ; celle de la démocratie, de l'État de droit et des droits de l'homme ; et enfin celle de l'État républicain, de l'organisation internationale et du droit cosmopolitique.

En Italie, l’abîme ou l’horizon

Pour Nicolas Léger, si les Italiens accordent peu de crédit à leur classe politique après la farce berlusconienne et l’austérité technocratique, ils n’en ont pas moins envoyé un message clair et démocratique à leurs gouvernants et à l’Union européenne.

La démocratie illibérale en Europe centrale

Quels sont ses ressorts et comment l’expliquer ? Faut-il voir l’intégration européenne comme une victime collatérale de la poussée populiste, demande Jacques Rupnik, ou bien l’UE est-elle aussi un facteur ayant contribué à sa naissance ?

L’Europe qui surveille

Hans Kundnani revient sur la proposition de la Commission européenne d’approfondir l’intégration de la zone euro en la dotant d'un budget et d'un ministre des Finances et de transformer le Mécanisme européen de stabilité en un Fonds monétaire européen. Serait-ce une manière de mieux surveiller les budgets des États membres de l’UE ? 

ENTRETIEN VIDÉO avec Julien Clément :

Les rites de passage ont-ils disparu ?

Nos sociétés contemporaines sont-elles caractérisées par une absence de rites de passage ? Comment se fait le lien entre les âges ? Nous sommes allés rencontrer l'anthropologue Julien Clément, au musée du quai Branly - Jacques Chirac.

Je m'abonne

ABONNEZ-VOUS OU ABONNEZ UN PROCHE

Abonnement numérique d'1 an :
7,50 € /mois ou 5 € / mois pour les étudiants et les demandeurs d'emploi.

Copyright © 2018 Revue Esprit, All rights reserved.
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, désabonnez-vous en cliquant ici
Esprit