Revue Esprit
Infolettre revue Esprit - Vendredi 17 avril 2020

Imprévu

Un an déjà que la charpente de Notre Dame s'est embrasée, emportant avec elle la rassurante permanence de siècles d'histoire. L’émotion provoquée par le grand incendie, par médias planétaires interposés, impressionnait déjà par son retentissement global. Que dire alors de l'épidémie qui frappe aujourd'hui les imaginations du monde entier, d'abord par le récit qui en est fait, ensuite par les conséquences que l'anticipation du danger a déjà entraînées ?

L'épidémie de coronavirus était possible, voire même probable nous dit-on. Mais elle n'était en rien nécessaire, et il faudrait se garder de n'y voir aujourd'hui que la justification de tout ce dont on était déjà convaincu avant. Ce qui nous arrive semblait encore impensable il y a si peu de temps – est-ce qu'il ne faudrait pas garder intact ce sentiment de surprise et de vertige, ne pas s'habituer trop vite à l'incongru ? 

« Dommage que j'aie dû m'en aller, » conclut Henri Michaux dans son « Intervention », après avoir « résolument mis du chameau » à Honfleur. Bien sûr, la fantaisie du poète semble autrement plus légère que l'irruption de la maladie dans nos quotidiens. Pourtant, « L'envahissement des chameaux se fit avec suite et sûreté », écrit-il encore. Ne faudrait-il pas, avec lui, continuer de s'en étonner ? 

La rédaction

Sortir du confinement

Hugues Lagrange > Lire

La sortie du confinement ne pourra être envisagée sans risques majeurs que si l’on donne aux individus les moyens d’être responsables, en les informant de leur statut sérologique, et des conditions sanitaires là où ils résident. Mais peut-on tracer sans traquer ?

La contingence du virus

Emmanuel Alloa > Lire

Et si nous abandonnions nos certitudes, pour accepter le caractère proprement insensé de l’épidémie ? À tout rabattre sur le discours de nécessité, on ferme l'horizon et la possibilité même de rencontres fortuites.

Droit, morale et épidémie

Matthieu Febvre-Issaly > Lire

L’état d’urgence sanitaire installe un régime d’exception attentatoire aux libertés. Il s’accompagne d’un discours moralisateur qui cible en particulier les plus pauvres. Pourtant, nous acceptons l’exception comme une évidence.

Le temps des catastrophes

Numéro d'Esprit mars-avril 2008 > Lire

Attentats, épidémies, accidents nucléaires, ouragans... l'entrée dans le xxie siècle a été marquée par une succession de désastres. En mars-avril 2008, Esprit interrogeait  la façon dont la catastrophe s'imprime dans notre relation au monde, et au temps.

Notre-Dame, un grand livre de pierre

Georges Nivat > Lire

Le 15 avril 2019, Notre-Dame est prisonnière des flammes. La littérature montre que la cathédrale, plus qu’un lieu de culte, est un lieu de culture et une leçon de poétique.

Abonnez-vous ou abonnez un proche :
L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous.

Abonnement 100% numérique : 1€ le premier mois, puis 7,50€/mois

Abonnement intégral : 12€/mois

 

Je m'abonne dès 1€

Copyright © 2020 Revue Esprit, All rights reserved.
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, désabonnez-vous en cliquant ici
Esprit