Revue Esprit
Infolettre revue Esprit - mardi 26 juin 2018
Entreprise, Participation, Pauvreté

L'acteur et le système

Dans sa volonté modernisatrice, manifestée par un train continu de réformes, le gouvernement actuel se reconnaîtrait-il comme l’héritier de Michel Crozier, dont les enseignements ont marqué des générations de hauts fonctionnaires français ? La transformation est en tout cas devenu un maître mot, promu à nouveau dans le projet de loi que présente Bruno Lemaire ces jours-ci, « pour la croissance et la transformation des entreprises ». C’est l’occasion de s’interroger sur la place que tiendront dans ce plan la responsabilité sociale de l’entreprise, et la participation des salariés aux décisions de gestion, qu’Esprit abordait dans son numéro de mars 2018, « Démocratiser l’entreprise ». Pour Michel Crozier, le changement ne peut s’opérer qu’avec la participation consciente et rationnelle de ceux qui en sont les acteurs, et l’on ne peut renvoyer les individus à leur responsabilité personnelle qu’à condition de faire droit à leur expérience et leurs aspirations. Lorsque les organisations de la société civile ont tant de mal à se faire entendre, comme tout récemment encore en matière de lutte contre la pauvreté, est-ce qu’il ne manque pas une dimension essentielle à l’action collective ?

Anne-Lorraine Bujon,
Rédactrice en chef

De la citoyenneté économique

L'analogie trop rapide entre État et entreprise tend à idéaliser la concurrence et à confirmer la primauté des intérêts financiers sur les intérêts collectifs. Dans cet entretien, Alain Supiot analyse l'articulation entre démocratie politique et pouvoir économique.

Démocratiser l'entreprise

Le dossier coordonné par Thibaud Brière et Thibault Le Texier entend aborder le problème par son cœur : par quel mystère acceptons-nous d’être commandés dans les entreprises d’une manière que nous réprouvons ailleurs ? Dans quelle mesure peut-on parler de démocratie au sujet d’organisations qui ne fonctionnent pas comme des États ?

Le citoyen

Les deux vrais problèmes de la démocratie, explique Michel Crozier dans cet article de 1961, sont la participation et la contrainte. Pas de société sans contrainte, mais pas de société démocratique sans limitation de la contrainte : dans les entreprises comme en politique, c’est à cette condition qu’on peut agir en citoyen.

Des mots vides contre la pauvreté des jeunes

Comment lutter contre les inégalités vécues par les jeunes ? Pour Emmanuel Bodinier, l’expérience des groupes de travail mobilisés pour élaborer la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté est profondément décevante. Derrière de faux consensus, les débats techniques l’emportent sur la discussion du bien commun.

PMA : vers un modèle de responsabilité ?

Quelles sont aujourd'hui nos représentations de la parentalité ? Sociologue, spécialiste de la famille et membre du comité de rédaction d’Esprit, Irène Théry explique que les liens de filiation sont établis de diverses façons, et l'ont toujours été, évoluant avec les modèles de relations personnelles, familiales et sociales.

Je m'abonne

ABONNEZ-VOUS OU ABONNEZ UN PROCHE

Abonnement numérique d'1 an :
7,50 € /mois ou 5 € / mois pour les étudiants et les demandeurs d'emploi.

Copyright © 2018 Revue Esprit, All rights reserved.
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, désabonnez-vous en cliquant ici
Esprit