Revue Esprit
Infolettre revue Esprit - Vendredi 3 juillet 2020

Une Constitution sur mesure

Trente ans après la chute de l’Union soviétique et les premières élections libres en Russie, un « vote des citoyens du pays » a entériné cette semaine la réforme de la Constitution qui permet à Vladimir Poutine de rester au pouvoir jusqu’en 2036.

On ne saurait être tout à fait surpris de ce nouvel épisode, qui consacre un peu plus le caractère autoritaire et personnel du pouvoir russe. Des amendements prévoient également l’inscription de la référence à Dieu et à la famille traditionnelle dans la Constitution, renforçant le récit national de continuité avec « l’empire des tsars » que Poutine n’a eu de cesse d’affirmer. Quant à la prééminence de la loi russe sur le droit international ou l’interdiction constitutionnelle de contester l’intégrité territoriale de la Russie, elles sont à l’image de l’affirmation agressive de la Russie sur la scène internationale ces dernières années.

À défaut de s’étonner, il faut continuer de s’inquiéter de cette évolution. D’abord parce que la Russie de Vladimir Poutine entend poursuivre ses offensives à l’étranger, ce dont la crise de Crimée ou la guerre en Syrie ont témoigné. Ensuite parce que les phénomènes à l’œuvre en Russie trouvent des échos dans bien d’autres pays : de la collusion du pouvoir avec les intérêts économiques à la désinformation massive rendue possible par un usage politique des algorithmes dans un contexte de fragilisation de la presse, en passant par l’influence grandissante des institutions religieuses les plus conservatrices. De ce point de vue, la Russie contemporaine n’est pas un « autre monde », mais l’un des visages inquiétants de celui que nous connaissons.

 La rédaction

Russie : un vote fabriqué pour une Constitution naufragée

 Marie Mendras et Jean-Charles Lallemand > Lire

En pleine crise sanitaire et économique, Vladimir Poutine a mis fin au régime constitutionnel en Russie, à l’aide d’un simulacre de plébiscite, afin de rester indéfiniment au pouvoir.

Le non-anniversaire de la révolution d’Octobre

Yves Hamant > Lire

Niant les ruptures qui ont jalonné l’histoire de la Russie au siècle dernier, les autorités russes, soutenues par l’Église orthodoxe, cherchent à écrire le récit rassurant de sa continuité, avec Vladimir Poutine en héritier des grandes figures du pouvoir autoritaire.

Quand l’État russe l'emporte sur Internet

Françoise Daucé > Lire

Pour comprendre l’influence russe et son exercice, dans le pays même comme à l’étranger, il faut abandonner les théories de la conspiration et s’intéresser à la complexité des pratiques médiatiques dans le monde contemporain.

Rouge, Art et utopie au pays des Soviets

Nicolas Liucci-Goutnikov et Hélène Mugnier
> Écouter le podcast

Quelle place pour la création artistique dans l’expérience soviétique ? L’exposition Rouge, art et utopie au pays des Soviets a restitué aux différentes formes d’art nées en URSS entre 1917 et 1953, une spécificité et une richesse méconnues, inattendues et déroutantes.

Abonnez-vous ou abonnez un proche.
L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Abonnement 100% numérique : 1€ le premier mois, puis 7,50€/mois

Abonnement intégral : 12€/mois

 

Je m'abonne dès 1€

Copyright © 2020 Revue Esprit, All rights reserved.
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, désabonnez-vous en cliquant ici
Esprit