Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Gianni Fiorito/HBO
Flux d'actualités

Les papes entre fiction et réalité

Le film Les deux papes et la série The New Pope rappellent le défi immense auquel le gouvernement de l’Église est confronté : celui de son déclin.

Début janvier s’est produite une collision inattendue entre l’actualité culturelle et celle du Vatican. Quelques semaines après la diffusion par Canal+ de la série The New Pope et quelques jours après celle par Netflix du film Les deux papes, une polémique éclatait au sujet de la publication d’un livre plaidoyer pour le célibat des prêtres, présenté comme cosigné par le cardinal Robert Sarah et le pape émérite Benoît XVI, tandis que le pape François s’apprêtait à rendre ses conclusions du synode sur l’Amazonie, lequel avait ouvert un débat sur ce sujet. Curieuse coïncidence qui a vu interrogée en même temps par les artistes et les vaticanistes la succession, voire la cohabitation de deux papes à la tête de l’Église de Rome…

The New Pope est la poursuite, réclamée par le succès, de la série The Young Pope (2016), dans laquelle le réalisateur italien Paolo Sorrentino imagine l’accession sur le trône de Saint-Pierre d’un jeune pape américain, mi-ange, mi-démon, incontrôlable, enfantin, mystique et mystérieux, interprété par Jude Law. Dans ce deuxième opus, ce pape, Pie XIII, est plongé dans le coma à Venise. Un premier puis un second pape lui succèdent à Rome, alors que des fidèles fanatisés attendent le réveil du pape endormi. Son premier successeur, le temps d’un épisode amusant, est un facétieux François II, satire du pape actuel. Puis vient l’heure de Sir John Bannox, cardinal britannique, revendiquant la filiation intellectuelle

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !