Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Rassemblement du 28 mai 2021, devant l’Hôtel de Ville de Paris. | Crédits : Twitter
Flux d'actualités

Création du Comité Russie Europe

Des amis et auteurs de la revue Esprit ont décidé de se constituer en un Comité Russie Europe pour manifester leur solidarité avec tous les opposants et opposantes détenus arbitrairement en Russie et au Belarus,   lutter contre la propagande de ces régimes criminels et corrompus, et soutenir les sociétés russe et bélarusse dans leur combat pour les droits et libertés fondamentales, et la constitution d’un État démocratique.

On avait coutume de désigner le Bélarus comme « la dernière dictature d’Europe ». Désormais, nous sommes face à deux dictateurs, liés par une même frénésie d’abus et de violences pour rester au pouvoir : Poutine et Loukachenko. En Europe, nous sommes tous concernés par le danger que représentent ces deux régimes,  corrompus et illégitimes.

En envoyant un Mig-29 détourner un avion civil vers Minsk pour arrêter un journaliste et opposant, le 23 mai dernier, Alexandre Loukachenko a franchi une étape de plus dans l’escalade de la violence. Depuis sa lourde défaite à la présidentielle d’août 2020, et la mobilisation populaire dans tout le pays, il usurpe le pouvoir et réprime férocement manifestants pacifiques, grévistes, journalistes et personnalités politiques.

Ces événements sont d’autant plus graves que le Kremlin, loin de se désolidariser du camarade bélarusse, lui a aussitôt emboîté le pas pour appuyer la version « officielle », selon laquelle l’avion aurait atterri d’urgence à Minsk en raison d’une alerte à la bombe. Dans un contexte où les arrestations et emprisonnements d’opposants se multiplient, au Bélarus comme en Russie, où les journalistes sont menacés, les ONG assimilées à des organisations terroristes, et où il suffit d’avoir cliqué sur une page de blog pour perdre son emploi – comme les employés du métro de Moscou –, personne ne peut plus être dupe de ces mensonges. Il faut dénoncer la violence d’État.

En Russie, le leader de l’opposition démocratique, Alexei Navalny, a été empoisonné le 20 août 2020, puis condamné en janvier dernier à deux ans et demi de camp pour un délit qu’il n’a pas commis. Tous les bureaux régionaux de son mouvement politique, ainsi que la Fondation pour la lutte contre la corruption, ont été fermés. Partager un lien sur Internet,  ou faire un don, vaut preuve de complicité avec une organisation extrémiste. Le 31 mai, le décollage d’un avion civil à Saint-Pétersbourg est bloqué, pour laisser le FSB arrêter l’opposant russe Andrei Pivovarov.

Depuis de longues années, le régime de Vladimir Poutine est coupable d’atteintes intolérables aux droits humains et à la sécurité des personnes. Son soutien au dictateur Loukachenko est dans la droite ligne de ses interventions militaires : guerre en Tchétchénie, en Géorgie, soutien armé au régime d’Assad en Syrie, financement de groupes paramilitaires et de mercenaires d’Amérique du Sud jusqu'en Afrique. Il menace directement aujourd’hui la sécurité, le bien-être et les libertés des Russes, des populations des pays voisins de la Russie, et de tous les Européens en menant des opérations d’intimidation, de rapt, d’assassinat, ainsi que des cyber-attaques, des offensives de désinformation et d’ingérence électorale.

Des amis et auteurs de la revue Esprit ont décidé de se constituer en un Comité Russie Europe, afin de manifester, aux côtés des organisations Russie-Libertés, Les Nouveaux Dissidents, Desk Russie, la Communauté des Bélarusses à Paris et l'Initiative des Citoyens pour l’Europe (ICE) notre admiration, notre soutien et notre solidarité avec Roman Protassevitch, Sofia Sapega, Alexei Navalny, Andrei Pivovarov, ainsi tous les opposants et opposantes détenus arbitrairement en Russie et au Belarus. Nous sommes déterminés à faire connaitre la vérité sur ces régimes criminels et à lutter contre leurs opérations de propagande et de déstabilisation en Europe et dans le monde. Notre mission est de fédérer les initiatives et actions qui participent au soutien des sociétés russe et bélarusse, et aussi ukrainienne, moldave, géorgienne, arménienne, dans leur combat pour les droits et libertés fondamentales, et la constitution d’un État démocratique.

Pour le Comité Russie Europe,
Anne-Lorraine Bujon, Marie Mendras & Véronique Nahoum-Grappe

 

Retrouvez un choix d'articles parus récemment dans Esprit sur ces questions, en accès libre :