Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

© European Union 2011 PE-EP/Pietro Naj-Oleari
Flux d'actualités

Paul J. Crutzen (1933-2021), lanceur d’alerte climatique

La disparition de Paul J. Crutzen est l'occasion de rendre hommage à ce météorologue, prix Nobel de chimie et promoteur du concept d'anthropocène, qui fut l'un des premiers à mettre en garde sur les effets délétères des activités humaines sur la couche d'ozone.

« Une force géologique nouvelle est certainement apparue à la surface terrestre avec l’homme1. »

Vigie écologique et promoteur du concept d’anthropocène, Paul J. Crutzen s’est éteint le 28 janvier 2021, alors que s’élaborait le sixième rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat venant confirmer la gravité et l’urgence de l’alerte climatique qu’il a contribué à lancer. C’est en 1995 que ce météorologue néerlandais accède à la notoriété comme récipiendaire, avec Mario J. Molina et F. Sherwood Rowland, du prix Nobel de chimie pour la découverte des mécanismes destructeurs de la couche d’ozone.

Natif d’Amsterdam, Paul Crutzen acquiert tout d’abord une formation d’ingénieur civil au Hoger Technisch Instituut et collabore au Bureau d’ingénierie des Ponts de la ville. Ayant émigré en Suède, il suit une formation de météorologue à l’université de Stockholm, tandis qu’il y travaille comme programmeur, mettant au point durant sa thèse une simulation numérique de la distribution d’oxygène allotropique dans les différentes couches de l’atmosphère. Cherchant à expliquer la distribution des différents pics d’ozone, il montre en 1970 que les oxydes d’azote sont des catalyseurs chimiques du cycle de destruction de l’ozone atmosphérique2. En 1974, il soutient que les émissions d’oxyde nitriq

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Dominique Desbois

Ingénieur d'études à l'Inra, en charge du programme PAUSE pour l'accueil des scientifiques exilés à la CFDT-Inra.