Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Photo : Jørgen Håland via Unsplash
Photo : Jørgen Håland via Unsplash
Flux d'actualités

Anti-impérialisme ou complicité avec l’agression russe ?

Relativiser la violence de Poutine au motif d’une fixation obsessionnelle sur « l’impérialisme américain » est un motif de honte pour tous ceux qui sont convaincus par le programme d’un socialisme écologique.

Que Poutine soit admiré par les Zemmour et les Marine Le Pen, qui voudraient ressusciter les valeurs pétainistes trempées dans le déshonneur de la collaboration avec le nazisme, c’est dans l’ordre des choses.

Il est encore dans l’ordre de choses que des souverainistes comme Jacques Sapir ou des essayistes comme Renaud Girard – dont les déclarations niant le danger représenté par Poutine ont été publiées aux côtés des croisades anti-woke du Figaro Vox ou de la Revue des deux mondes – ne cessent de chercher des circonstances atténuantes à un autocrate qui terrorise les minorités, assassine les opposants, a soutenu par les armes le massacre du peuple syrien et piétine d’une manière éhontée la vérité1. Il y aurait un génocide dans le Donbass, l’Ukraine serait une invention de Lénine, la Russie serait menacée par ses voisins (alors que son président ne cesse d’annoncer, depuis des années, sa volonté de vassaliser l’Ukraine), les « provocations de l’Occident » porteraient la responsabilité première : autant d’énormités brillamment réfutées par Raphaël Glucksmann2. Il peut certes sembler paradoxal que des souverainistes ne soient pas davantage indignés devant l’écrasement de la souveraineté ukrainienne par un État qui correspond à ce qu’ils nomment, dans leur langage, un empire. Mais quand on veut que le bon plaisir souverain ne soit

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-Yves Pranchère

Ancien élève de l'École Normale Supérieure, Jean-Yves Pranchère est membre du Centre de Théorie Politique de l'Université libre de Bruxelles, où il enseigne. Il est l'auteur de Le Procès des droits de l'Homme (Seuil, 2016) avec Justine Lacroix.