Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Flux d'actualités

Mea res agitur. Lettre ouverte à Sigmund Freud

janvier 2018

#Divers

Bien que je l’imite en t’écrivant cette lettre, je ne suis pas d’accord avec ce que dit Yosef Hayim Yerushalmi dans le dernier de ses livres sur le dernier des tiens[1]. Je ne crois pas que tu cherchais à suivre la recommandation paternelle de ne pas négliger l’étude de la Torah quand tu as écrit Moïse et le monothéisme[2]. Ton père, tu y pensais quand tu te trouvais sur un chameau en Égypte et que tu culpabilisais de voir les pyramides sans lui. Encore et encore, tu as essayé de dire l’importance de l’Égypte pour toi. Tu as même avoué que tu avais lu plus d’archéologie que de psychologie et que personne ne saurait jamais quels sacrifices tu avais fait pour obtenir les objets d’art de ta collection d’antiquités grecques, romaines, égyptiennes et asiatiques. Quel jeu d’ombres et de lumières dans cette phrase ! Au moins, l’artiste Robert Longo semble avoir compris l’importance de ces objets. Il a dessiné au fusain et à la craie quelques-unes de tes statuettes, et cela à une échelle monumentale. Elles étincèlent de mystère.

Robert Longo - Untit

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !