Photo : Itay Kabalo
Dans le même numéro

Le cannabis en France. Totem ou tabou ?

Les dynamiques de consommation de cannabis relèvent davantage de facteurs culturels que des normes législatives en vigueur.

Le cannabis est dans tous les pays occidentaux la drogue illicite la plus consommée, mais la France se distingue en Europe par des niveaux supérieurs à la moyenne, situation d’autant plus remarquable que les autres drogues illicites ne sont pas « surconsommées » : en population jeune et adulte (11-75 ans), près d’une personne sur quatre déclare en avoir déjà fait usage (soit 17 millions d’expérimentateurs) et 11 % des 15-64 ans disent en avoir consommé au cours de la dernière année (soit 4,6 millions)2. La consommation de cannabis concerne en premier lieu les jeunes, qui se distinguent par des niveaux de consommation bien supérieurs à la moyenne européenne : à 16 ans, près d’un élève sur cinq a consommé du cannabis dans le dernier mois (17 % contre 7 %)3.

Ce produit atteint en France des niveaux d’usage particulièrement élevés dans les jeunes générations (15-30 ans), deux fois plus nombreuses que la précédente à avoir expérimenté ce produit4. Cette singularité française n’est pas nouvelle : la France apparaît depuis la fin des années 1990 comme l’un des pay

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !