François Crémieux dans "Casque bleu", film documentaire de 26 minutes réalisé par Chris Marker, sorti en 1995.
Dans le même numéro

Génération Marker

Nous sommes un soir d’octobre 2000, enfermés jusqu’en début de nuit avec Chris Marker et Jorge Semprun dans un studio d’enregistrement d’un sous-sol du 17e arrondissement. Chris avait fixé la date, l’heure et le lieu, et nous avait prévenus, Jorge et moi, que cela durerait le temps qu’il faudrait.

Nous revenions avec Chris de trois semaines au Kosovo. L’idée de ce voyage datait du jour où j’étais parti rejoindre l’équipe Kouchner. L’accord de Kumanovo signé en juin 1999 avec la Serbie avait alors mis un terme au conflit, et, de fait, à la décennie de guerres ouverte en juin 1989 par le discours nationaliste de Milosevic prononcé à l’issue d’une manifestation de Serbes du Kosovo. Bernard Kouchner avait été nommé Haut Représentant des Nations unies pour le Kosovo. Il allait lui falloir diriger la région et remettre en place une administration sous l’égide de l’Onu. Début juillet 1999, il m’avait nommé directeur de ­l’hôpital de Mitrovica. J’avais invité Chris à me rejoindre, quand il voudrait.

Mitrovica, Kosovo, 19

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

François Crémieux

Directeur général adjoint de l'AP-HP, particulièrement engagé avec la revue lors des guerres balkaniques, comme casque bleu en Bosnie puis président de l'association Paris Sarajevo Europe, et au Kosovo dans le cadre de la mission des Nations-unies, où il a été directeur de l'hôpital de Mitrovica. Il est l'auteur, avec Marc Benda, de Paris-Bichac (Michalon, 1995)…

Dans le même numéro

À l’occasion de la rétrospective consacrée à Chris Marker par la Cinémathèque française, le dossier de la revue Esprit revient sur les engagements de celui qui en fut un collaborateur régulier. Propres à une génération forgée par la guerre, ces engagements sont marqués par l’irrévérence esthétique, la lucidité politique et la responsabilité morale. À lire aussi dans ce numéro : Jean-Louis Chrétien sur la fragilité, les défis du numérique à l’école et les lectures de Marx en 1968.

 

Pour aller plus loin, découvrez une sélection de textes écrits par Chris Marker dans Esprit entre 1946 et 1951 : Chris Marker, cinéaste-chroniqueur