Dans le même numéro

La fusion Monsanto Bayer

janvier 2017

#Divers

Par un communiqué de presse commun, le 14 septembre 2016, Monsanto a annoncé avoir accepté l’offre de rachat de Bayer pour un montant de 128 dollars par action. Pourquoi ce mariage ? Au-delà des aspects purement financiers, ces deux géants de l’agrochimie mettent en avant leur complémentarité dans le secteur ainsi que leur volonté de réussir ensemble l’un des principaux défis planétaires : « Nourrir 3 milliards de personnes supplémentaires dans le monde d’ici 2050 dans le respect de l’environnement1. » Sans surprise, ce mariage entre deux entreprises à la réputation sulfureuse (Monsanto notamment a été accusé par un tribunal international citoyen de crime contre l’humanité et d’écocide2) a provoqué une large levée de boucliers dans le monde associatif et agricole, aux États-Unis et en Europe.

Un mouvement continu de concentration

Après l’annonce de la fusion du chinois ChemChina et du suisse Syngenta, ainsi que de celle des américains DuPont et Dow Chemical, le mariage de Bayer et Monsanto s’inscrit dans un mouvement de très forte concentration dans le secteur de

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !