Un Coran en style kufique datant du milieu du IXe siècle.
Dans le même numéro

Pour un Coran des gens

La parution d’un Coran des historiens invite à repenser l’accès aux écrits religieux, mais aussi leur étude et leur compréhension par tout un chacun.

On a récemment publié un Coran des historiens, somme monumentale de travaux savants qui permet sans aucun doute de bien éclairer l’histoire de ce texte1. Étant donné l’importance de l’islam dans le monde, on ne saurait être avare de compliments pour cette publication. Encore le terme « compliment » est-il un peu ridicule. Parlons plutôt de la satisfaction que procure un travail qui met le Coran sur un pied d’égalité avec les autres livres saints – qu’ils soient d’ailleurs ceux des deux autres monothéismes occidentaux ou qu’ils appartiennent à d’autres cultures, orientales, amérindiennes ou africaines. L’histoire des textes sacrés, bien loin de réduire leur sacralité, met en valeur et en perspective l’abondance créatrice qui les a suscités, la puissance d’invention, d’interrogation et d’expression qui s’est manifestée au sein d’une communauté. Celle-ci s’est trouvée en se donnant ses mots, ses figures, ses récits. Elle s’est révélée à elle-même, se recevant d’une provenance forcément transcendante à elle et qu’elle a reconnue comme son origine et sa loi. Or la transcendance n’est pas immobile, elle entre dans une histoire et elle en épouse les mouvements. La communauté se cherche, se transforme avec cette histoire.

Ce qu’elle est proprement, la communauté ne peut pas le savoir si elle ne s’en présente pas la genèse e

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-Luc Nancy

Philosophe, professeur émérite à l’Université des Sciences humaines de Strasbourg 

Dans le même numéro

Ce dossier spécial décrit l’expérience de vulnérabilité commune suscitée par l’épidémie, interroge les règles de l’exception qui lui répond et explore les différents imaginaires qu’il sollicite. À lire aussi dans ce numéro : les pressions chinoises sur la recherche, les discours de haine en ligne et un entretien avec Emma Lavigne sur le Palais de Tokyo.


✅  Les articles du dossier sont en accès libre