Dans le même numéro

Vivre avec les images et la pensée de la mort

La pensée de la mort peut-elle faire l’objet d’un discours partageable ? Et comment peut-elle prendre en compte les images de la mort qui, par les médias, déferlent désormais en grand nombre sur nos écrans ? Entre les pensées qui isolent et les images qui rassemblent, la mort peut-elle encore faire l’objet d’une réflexion philosophique ?

Songer à qui donner la main pour glisser dans l’immensité.

Dominique Janicaud

Nous vivons, jour après jour, avec des images de la mort. À heures fixes, celles-ci nous sont imposées. Nous les trouvons dans les magazines et les affiches qui en font la publicité à la devanture des kiosques, elles ponctuent les journaux télévisés, au titre de la couverture d’une actualité, dont le trait distinctif, le trait premier est précisément d’être mortifère, de présenter, de nous présenter (de porter jusqu’à nous) des images de mort. Images de guerres et d’attentats meurtriers, de catastrophes naturelles, d’accidents spectaculaires, la mort fait l’actualité. Ce qui nous est donné comme actuel (comme événement du jour, jour après jour) est fa

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Marc Crépon

Dans le même numéro

La lutte contre la pandémie grippale : un levier contre l'exclusion
Don d'organe : quel consentement ?
Jusqu'où peut-on breveter le vivant ?
Vivre avec les images et la pensée de la mort.