Marie-Lan Nguyen - Creative Commons Attribution 2.5 Generic
Dans le même numéro

Ce qu'Homère m'a appris sur la colère

" L'Iliade fait comprendre que la colère non seulement n'obscurcit pas tout, mais qu'on peut voir en elle, et même, qu'elle éclaire. Elle illumine un monde dans lequel la coexistence des hommes est faite de divisions et de violences autant que de liens et de coopération. Ainsi reconnue dans toute son horrible puissance, la colère épique oblige à reconnaître comment le monde humain aspire aussi à se déverser dans l'inhumain. "

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !