Dans le même numéro

Hamilton

octobre 2016

#Divers

Une comédie musicale « qui change la vie », Richard Rodgers Theater, New York

Parmi les Pères fondateurs des États-Unis d’Amérique, Alexander Hamilton semblait quelque peu oublié – le billet de dix dollars à son effigie était même menacé –jusqu’à ce qu’une comédie musicale, Hamilton, ne lui confère une notoriété nouvelle. Mais ce spectacle populaire réussit à faire chanter et danser, dans la langue du hip-hop et du rap, les enjeux politiques et culturels de la guerre d’Indépendance ainsi que la naissance des institutions et de la monnaie du pays. Dans le contexte de la campagne présidentielle, ces références à l’histoire acquièrent une résonance particulière. La lecture proposée de la personnalité de Hamilton, l’originalité d’une musique introduite pour la première fois dans un spectacle de Broadway, l’actualité des questions posées se conjuguent pour transformer, comme le veut le rêve américain, l’aventure d’un homme, Lin-Manuel Miranda, à la fois compositeur, parolier et interprète du rôle-titre, en un immense succès partagé par le public et la critique.

Quelques chiffres suffisent pour illustrer la capacité du système à s’emparer d’un

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !