Notes de lecture

Dans le même numéro

En écho

juil./août 2019

#Divers

Grief

printemps 2019

Dans la revue sur les mondes du droit, désormais semestrielle, Olivier Cayla considère que l’affaire DSK révèle le dilemme entre une conception libérale du droit pénal, qui insiste sur les droits de l’homme, et une autre, qui met l’accent sur le respect de la dignité humaine. Pour Emmanuel Désveaux, le mouvement #MeToo est symptomatique du passage de «la subordination dynamique à l’égalité statutaire», particulièrement sensible dans la vie professionnelle, et s’apparente à une «nouvelle chasse aux sorcières». Andrea Kretschmann montre, selon une lecture sociologique de Schmitt, que la police ne lutte plus contre la criminalité, mais agit préventivement dans un «objectif de sécurité», ce qui implique plus d’autonomie mais aussi un «mécanisme sélectif», dont font les frais les étrangers et les Gefährder (proches de nos «fichés S»).

Lignes

mai 2019

Depuis des mois, le mouvement des Gilets jaunes déchaîne les passions et fait l’objet d’une myriade d’interprétations. Dans son numéro « Les Gilets jaunes : une querelle des interprétations », Lignes donne la parole à des intellectuels pour analyser les enjeux de ce mouvement. Sophie Wahnich y voit un frein au néo­libéralisme et ­l’expression d’un besoin démocratique. Alain Badiou conteste sa représentativité en le réduisant à «la partie laborieuse de la classe moyenne». Plus offensif, Jérôme Libre considère qu’il accompagne l’avènement d’une conscience «d’être exploités et non défavorisés », et l’inscrit dans ­l’horizon d’une révolution inévitable. À rebours, Judith Balso le considère aussi exclusif et nationaliste que le mouvement Cinq Étoiles : «colère sans clarté». Enfin, Jacques Brou livre le monologue intérieur d’un Gilet jaune dégoûté du monde.

Démocraties sous tensions

La Fondation de l’innovation politique publie «une enquête planétaire» (37 000 personnes sondées dans 42 pays), sous la direction de ­Dominique Reynié, sur l’idée démocratique. Malgré un attachement au régime démocratique, on observe partout la désillusion des peuples, du moins leur lassitude à son égard : confiance dans les médias ternie, conviction de l’inutilité du vote, méfiance vis-à-vis de l’État et crispation identitaire. Néanmoins, les résultats de l’enquête montrent aussi à quel point la démocratie semble indéracinable, nécessaire à l’équilibre d’une «société de confiance» (Fukuyama) où les libertés publiques sont garanties. Selon l’enquête, un Français sur deux serait favorable à la peine capitale, 50 % des femmes ne s’intéresseraient que peu ou très peu aux questions politiques et 37 % des sondés européens seraient favorables à une épistémocratie ! Ce travail éclaire les défis que doivent relever les démocraties pour l’avenir.

La longue gouvernance
de Poutine

En mai 2019, la Fondapol propose la traduction d’une tribune du proche conseiller de Vladimir Poutine, ­Vladislav Sourkov, suivie d’une analyse critique par Michel ­Eltchaninoff. Le « Richelieu de Poutine » attaque la démocratie libérale, où la liberté serait illusoire, les citoyens des consommateurs et la classe politique une caste haïe par le peuple. Il lui oppose le modèle d’un État qui ne cache rien et dirigé par des personnes «de longue volonté», vante les manipulations constitutionnelles et excuse la corruption du système. Le poutinisme serait ainsi l’idéologie, souverainiste et nationaliste, de l’avenir. Dans son commentaire, Eltchaninoff inscrit ces propos dans une tradition de haine de la démocratie et leur répond en soulignant l’inadéquation du modèle à la situation russe (stagnation éco­nomique et déclin démographique) et son danger pour les pays en crise.

 

Dans le même numéro

Le dossier estival de la revue Esprit, coordonné par Camille Riquier, fait l’hypothèse que le monde capitaliste a substitué l’argent à Dieu comme nouveau maître invisible. Parce que la soif de l’or oublie le sang des pauvres, la communauté de l’argent est fondée sur un abus de confiance. Les nouvelles monnaies changent-elles la donne ? Peut-on rendre l’argent visible et ainsi s’en rendre maître ?