Notes de lecture

Dans le même numéro

Proudhon contemporain, d'Édouard Jourdain

On célèbre cette année le deux-­centième anniversaire de la naissance de Karl Marx, auquel la crise économique latente permettrait enfin de sortir ses théories du purgatoire où les aurait plongées l’échec du communisme. Dans ce contexte, le film Le Jeune Karl Marx (Raoul Peck, 2017) restitue pour sa part les stratégies du philosophe pour s’imposer dans le magma du socialisme européen du premier xixe siècle, à propos duquel Pierre Leroux déplorait dans les années 1840 qu’il y eut «autant de socialismes que de socialistes» ; or un personnage apparaît au second plan dans cette fresque cinématographique : Pierre-Joseph Proudhon (1809-1865). La représentation en est à vrai dire assez caricaturale (c’est-à-dire marxiste) : en penseur autodidacte brouillon, vaguement petit-bourgeois ; elle peine à rendre compte de l’attention que Marx lui a toujours portée, de part et d’autre de la rupture de 1846 (année de publication de Misère de la philosophie, réponse de Marx à la Philosophie de la misère de Proudhon – lequel avait refusé de participer à un réseau de socialistes européens, devina

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements ; ou si vous avez déjà un abonnement, vous pouvez vous connecter ici.
Cnrs Editions, 2018
304 p. 25 €

Anne-Sophie Chambost

Dans le même numéro

Alors que l’efficacité des aides sociales est aujourd’hui contestée, ce dossier coordonné par Anne Dujin s’interroge sur le recul de nos idéaux de justice sociale, réduite à l’égalité des chances, et esquisse des voies de refondation de la solidarité, en prêtant une attention particulière aux représentations des inégalités au cinéma et dans la littérature.