Notes de lecture

Dans le même numéro

Vacarme, printemps 2018

juil./août 2018

#Divers

Ce numéro est un cri poussé contre la politique migratoire du gouvernement, réduite à une affaire ­d’efficacité. ­L’accueil se fait en effet de plus en plus restrictif, sur le territoire comme dans nos universités. C’est pour lutter contre cette «efficacité» que nous devons danser avec ces masques de nos identités que nous croyons à tort figées. Le « Chantier », sous forme d’une série de vignettes, décrit le quotidien d’un migrant du quartier de la Chapelle ou encore celui d’un anonyme rejeté par la Cour nationale du droit d’asile à Bayonne. Enrichi par une série de dessins, photographies, cartes et poèmes, ce dossier aspire à «donner les clefs» d’un accueil digne et inconditionnel. Le « Cahier », qui donne notamment la parole aux femmes et à la communauté queer, poursuit ces réflexions sur les migrations dans un article cosigné par ­Florence Boyer et Pascaline Chappart sur l’externalisation des frontières européennes au Niger.

 

2018

Dans le même numéro

Assistons-nous au triomphe de la xénophobie ? Les exilés ne sont plus les bienvenus dans notre monde de murs et de camps. Pourtant, certains font preuve de courage et organisent une contre-politique hospitalière. Ce dossier estival, coordonné par Fabienne Brugère et Guillaume le Blanc, invite à ouvrir le secours humanitaire sur un accueil institutionnel digne et une appartenance citoyenne réinventée.