Flux d'actualités

Images de soi

juin 2016

#Divers

Gerard Petrus Fieret, exposition au Bal (5 impasse de la Défense, 75018 Paris), jusqu’au 28 août. Katrien de Blauwer et Radenko Milak, exposition à la Galerie Les Filles du Calvaire, (17 rue des Filles du Calvaire, 75003 Paris), jusqu’au 18 juin.

« Fotograficus ». C’est ainsi que se définissait Gerard Petrus Fieret (1924-2009), artiste néerlandais, dont LE BAL – lieu dédié à l’image document – présente une rétrospective savoureuse. Fieret était jusqu’alors totalement inconnu en France, alors qu’il est dans son pays un monument, et que sa réputation a gagné depuis longtemps les États-Unis… « Fotograficus », parce que Fieret se voyait non pas comme un photographe, mais comme un « homme photographique », tant son rapport à la photographie était existentiel. « C’est Descartien, affirmait-il. Je prends l’appareil photo, mon troisième œil, j’observe et je me vois dans le monde réel, “donc je suis”. » Dans l’acte photographique, la pellicule, l’émulsion, le papier deviennent sa peau. Il les traite comme la vie écorche ou caresse un corps, comme elle swingue ou glisse vers le caniveau… Dans un mélange de passion, d’imagination, de surprise et de négligence.

Poète, peintre et dessinateur, Fieret se donnera quinze ans corps et âme à la photographie, faisant du sous-sol où il vit à La Haye avec son chat

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !