Flux d'actualités

La céramique sort de la minorité artistique

« Ceramix – De Rodin à Schütte. » Sèvres-Cité de la céramique (jusqu’au 12 juin) et La maison rouge (Paris, jusqu’au 9 juin), en partenariat avec le Bonnenfanten Museum de Mastricht (Pays-Bas)

avril 2016

#Divers

La céramique dans l’art moderne puis contemporain, c’est un peu la lettre volée de la nouvelle d’Edgar Poe. Elle est là et bien là, mais personne ou presque ne la remarque. Longtemps, elle fut considérée comme un exercice « latéral » d’artistes qui délaissaient un instant leur pratique principale pour se distraire du côté de la décoration ou de l’artisanat. Ces créateurs, cependant, ne l’entendaient pas ainsi. Gauguin, par exemple, se félicitait d’avoir « été le premier à (se) lancer dans la céramique sculpture » et proclamait, en 1889, que « la céramique n’est pas une futilité ». Rodin, Picasso, Duffy, Derain, Leger, Miro, Appel, Fontana ou plus récemment Tàpies et Chillida, ou encore Alechinsky ont fait beaucoup plus que de s’offrir un délassement, ou une escapade.

La double exposition présentée à la Cité de la Céramique de Sèvres et à La maison rouge, à Paris, le prouve sans difficulté. Mais elle fait bien davantage. Camille Morineau et Lucia Pesapane, respectivement conservatrice du patrimoine et historienne d’art, démontrent que la céramique est une disc

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !