Dans le même numéro

Tout nu, la tête haute

juil./août 2016

#Divers

« Serrez-vous ! Poussez ! Poussez ! Serrez vous encore, monsieur, encore ! » Une policière sort du portail : « Écoutez-moi bien ! Si on demande à quelqu’un parmi vous de repartir, vous devez vous exécuter, vous êtes très nombreux ! Entendu ? On en a marre ! » C’est vrai, nous sommes très nombreux, la misère est fertile, quelle honte ! Si seulement nous pouvions disparaître, sans que le monde entende nos histoires et nos vécus. Dans la foule, seuls les Africains francophones comprennent ; les Tamoules, les Afghans, les Irakiens, les Syriens et les Asiatiques ne comprennent rien et on interdit à certains d’entre eux d’exhiber leur anglais comme dernier signe de possession de quelque chose… « Désolé, je ne parle pas anglais », dit le fonctionnaire.

La langue exilée (préfecture de Paris, porte de Clignancourt)

« Tenez vos enfants ! Asseyez-vous ! Pas de bruit ! Éteignez vos téléphones ! » Une sorte de sabir fragmenté commence à se propager dans la salle et aux guichets : « Vous… Enfants… Pays ? » Combien d’interprètes chôment en ce moment ? « Ami parler français ? »

La file d’attente à l’extérieur de la préfecture est facilitée par des barrières m

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

AL ZAHRE Nisrine

Dans le même numéro

Entre désir de distinction et quête d’authenticité, le tourisme a pris différentes formes au cours de l’histoire. Le dossier estival de la revue Esprit, coordonné par Emmanuel Laurentin, interroge nos raisons de partir, quand il n’y a plus d’ailleurs où se perdre, ainsi que les effets du tourisme de masse sur la diversité du monde, des sites désertés aux grandes capitales européennes.