Dans le même numéro

Écologie, emploi, inégalités : pour une nouvelle synthèse progressiste

mars/avril 2011

#Divers

La difficile rencontre du compromis social-démocrate et des questions écologiques entretient le scepticisme sur la pérennité de nos dispositifs de solidarité. Mais aussi sur la crédibilité de la gauche et de son programme. Pourtant, la prise en compte de l’environnement ne manque pas d’occasions de reprendre la question du travail et des inégalités.

Quelle est la nature de la relation entre la question sociale et la nouvelle question environnementale ? Est-il possible de formuler une nouvelle synthèse progressiste qui réponde de concert à l’une et à l’autre au travers des propositions concrètes de nouvelles politiques publiques, dans un cadre national ? Pour voir comment articuler la social-démocratie et l’écologie politique, examinons le cas français.

Par question sociale, j’entends les éléments majeurs des combats historiques de la social-démocratie : accès à un revenu digne dans son travail et au-delà mise en place de revenus de remplacement hors travail, réduction des inégalités, redistribution des gains de productivité (autrement dit partage des fruits de la croissance) en salaires et en temps libéré, salarisation de la majorité des trav

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !