Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Les étudiants et le CPE : une mobilisation constructive. (Entretien)

juin 2006

#Divers

Esprit – Avez-vous été surprise par les mobilisations des étudiants contre le projet de contrat première embauche ? On parle souvent de la passivité des étudiants et de leur manque d’intérêt pour la politique. Pourquoi un tel contre-exemple sur ce sujet ?

Julie Coudry – Dès l’annonce du Cpe, l’ensemble des organisations syndicales ont protesté. La Confédération étudiante a tout de suite lancé une campagne de pétition qui permettait d’ouvrir une phase de débat et de sensibilisation. Dans cette première phase de mobilisation, il fallait d’abord répondre à la question : « N’est-ce pas mieux que rien ? » Cela signifiait clairement que tout le monde reconnaissait qu’il existait une difficulté propre à l’entrée des jeunes dans le monde du travail et qu’il méritait qu’on s’y attaque. Le deuxième sujet d’interrogation pour les étudiants était de savoir si une mobilisation pourrait vraiment changer les choses. Il fallait donc convaincre les étudiants qu’on pouvait considérer qu’il y a des problèmes et vouloir les régler sans pour autant accepter n’importe quelle solution. D’autre part, une dimension générationnelle apparaissait avec un sentiment de révolte contre cette mesure qui pouvait justifier qu’on se mobilise même sans être sûrs de gagner à l’arrivée. Enfin, les étudiants ont vu

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !