Dans le même numéro

L'entrée des catholiques dans l'ère communautaire

août/sept. 2013

#Divers

L’une des nouveautés significatives de la séquence ouverte à l’automne 2012 par la mobilisation contre le « mariage pour tous » est que les médias, notamment audiovisuels, ont commencé à parler comme d’une chose évidente de la « communauté » catholique, expression plutôt réservée jusque-là, dans le domaine religieux, aux groupes minoritaires que constituaient la « communauté protestante », « juive » ou « musulmane ». Le fait pourra paraître anodin mais il est relativement nouveau en France, où l’Église catholique a longtemps été considérée comme une sorte de matrice culturelle commune (« l’Église », précisément), y compris par ceux qui s’en étaient détachés depuis longtemps ou qui n’avaient plus avec elle que des relations lointaines.

Le milieu catholique – chacun a pu le constater aisément – a joué un rôle décisif dans l’organisation de cette vaste mobilisation qui s’est étalée sur plusieurs mois en lui fournissant ses cadres (à commencer par celle qui fut sa principale porte-parole, Frigide Barjot), ses références (les « veilleurs » et « veilleuses », lointainement démarqués des adorateurs nocturnes du Saint Sacrement) et les gros bata

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !