Dans le même numéro

Repères. Bernanos et le mal

juin 2016

#Divers

Bernanos et le mal, Claire Daudin

Georges Bernanos, Essais et écrits de combat, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », tome I, 1972, 1 776 p., 61 €, tome II, 1995, 1 968 p., 79 €

Georges Bernanos, Œuvres romanesques complètes, suivi de Dialogues des Carmélites, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », tome I, 2015, 1 376 p., 65 €, tome II, 2015, 1 296 p., 65 €

Les romans de Bernanos, réédités dans la Pléiade, ont une réputation de noirceur qui n’est pas usurpée. L’imaginaire de l’auteur se déploie dans des ténèbres traversées d’éclairs, où le mal triomphe tant qu’un personnage de saint ne lui oppose sa fragile résistance. Ses essais, désignés comme « écrits de combat » dans la même collection, n’échappent pas à l’emprise du mal. Aucun sursaut d’optimisme ne vient sauver un monde en proie à des forces obscures que les instances politiques, religieuses, militaires sont bien en peine de maîtriser. Les conférences de l’après-guerre frappent par leur catastrophisme. Bernanos, parcourant une Europe en ruine, s’y fait prophète de

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

DAUDIN Claire

Dans le même numéro

Les tensions iconoclastes sont toujours vives dans nos sociétés séculières et pleines d’images. Comment réagissons-nous face aux images de terreur ? Assistons-nous à une montée de la censure ? Peut-on encore apprendre à regarder ? Ce dossier, coordonné par Carole Desbarats, examine comment philosophes, artistes et éducateurs font face à la puissance des images.