Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

La ville de Kinshasa, une architecture du verbe

décembre 2006

#Divers

Capitale de la République démocratique du Congo, deuxième ville de l’Afrique subsaharienne, avec sept millions d’habitants, Kinshasa incarne aussi le chaos urbain actuel. Alors que son infrastructure semble inexistante ou vouée à disparaître, comment comprendre ce qui fait tenir la ville ? Pour cela, il faut avant tout décrire l’urbain dans sa relation avec le corps, la sexualité, la religion, l’argent, la folie et la mort.

Kinshasa n’est certes pas le Congo, mais elle en est le cerveau, les yeux, les poumons et le sexe. La synthèse et le dépassement. Cœur à deux battants, qui s’ouvre au monde et à l’arrière-pays. Le chemin vers l’avenir.

Vincent Lombume Kalimasi, Nuit de rire

Parmi nos représentations de l’Afrique, une des plus stéréotypées est celle d’un continent « rural ». Dans l’imaginaire occidental, l’Afrique apparaît souvent comme un topos pastoral, une terre pleine d’une nature encore indomptée, une sorte de terrain de jeux pour le World Wildlife Fund, avec ses parcs et ses réserves, peuplés d’éléphants et de peuples primitifs, nomades, pasteurs, chasseurs, cultivateurs. Pourtant cette image de paix bucolique diffère sérieusement de la r

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !