Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Les maras : quand le crime se diffuse pour survivre

août/sept. 2012

#Divers

Qui sont ces jeunes enrôlés dans les gangs violents d’Amérique centrale ? La montée en puissance de ces groupes liés aux trafics montre l’installation inquiétante d’une culture de la drogue et de la violence dans les sociétés sud-américaines. Comment imaginer une sortie de la spirale pour les jeunes impliqués dans les trafics, alors que les prisons sont elles-mêmes des lieux de renforcement de l’emprise des gangs sur les jeunes ?

Organisations criminelles initialement confinées à un quartier, limitées à quelques villes, les maras ont, en quelques décennies, tissé des réseaux tentaculaires inscrits dans les flux globalisés des migrations, des trafics de drogue et d’armes ; elles sèment désormais la terreur sur l’ensemble du continent américain.

Christian Poveda, auteur d’un documentaire, la Vida loca, sur les maras au Salvador, a été assassiné le 2 août 2009, à l’âge de 54 ans, quelques semaines avant que son film ne soit diffusé en France. Certains de ses proches ont pu émettre l’hypothèse qu’il avait été abattu par ceux-là mêmes qu’il avait filmés1. A-t-il payé de sa vie ce reportage si sensible, parce qu’il a su restituer de façon

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !