Dans le même numéro

La fin de l'État de barbarie ? La force de la révolution syrienne (entretien)

La force de la révolution syrienne

La révolution arabe est un mouvement historique, aboutissement contemporain de la nahda, la renaissance arabe. La Syrie est au cœur de ce bouleversement, et la révolution qui s’y déroule doit être comprise au regard de l’histoire, comme de la structure de l’État syrien, qui parvient encore à se maintenir au niveau international, bien qu’il ne soit plus en réalité qu’une fiction. C’est au peuple syrien qu’il faut s’intéresser, si l’on veut qu’il puisse conquérir sa liberté.

Jean-Pierre Filiu est historien, professeur à Sciences-Po, et grand connaisseur du monde arabe. Spécialiste de la Palestine1, il a travaillé, dans les années 2000, sur le djihadisme contemporain et le phénomène d’Al-Qaida dans ses déclinaisons régionales2, puis sur l’enracinement des idéologies islamistes contemporaines dans l’eschatologie islamique3. Dès le début du mouvement il y a deux ans, il s’est intéressé de près à ce qu’il considère comme la « révolution arabe

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !