Dans le même numéro

Revues et accès libre. Les pièges de la transparence (entretien)

Les pièges de la transparence

Développement du numérique, concentration de l’édition scientifique, transformation du rôle des bibliothèques... Ces évolutions ont eu d’importantes conséquences sur les revues et leur modèle économique. Faut-il rendre accessibles librement les articles issus de la recherche publique, comme le recommande la Commission européenne ? Ne risque-t-on pas ainsi de plaquer un modèle conçu pour les sciences exactes sur le paysage bien plus divers et bien plus fragile de l’édition en sciences humaines ?

Le 17 juillet 2012, la Commission européenne a émis une recommandation à ses pays membres concernant l’accès aux productions de la recherche scientifique, dans laquelle elle demande à ce que ces productions financées sur fonds publics soient librement accessibles, après une période de douze mois. Suite à cette recommandation – visant avant tout les grands éditeurs de revues scientifiques –, le portail de revues de sciences humaines et sociales (Shs) Cairn a organisé le 11 février 2013 une assemblée réunissant des revues et des éditeurs, suite à laquelle il a publié un communiqué où il dénonce les dangers de l’open access pour les revues de

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !