Dans le même numéro

Doris Lessing, la force obscure des femmes

décembre 2007

#Divers

« Icône du féminisme », « prix Nobel prix rebelle » « écrivaine engagée » : les malentendus sont nombreux à propos de Doris Lessing, et elle est la première à les relever, de cette ironie lucide qui la caractérise. Ne retenir de Doris Lessing que des combats politiques « extérieurs », c’est oublier les images profondes qui traversent l’ensemble de ses écrits et tissent, d’œuvre en œuvre, tout un réseau de chambres (j’y reviendrai), de correspondances et de combats non pas politiques et organisés mais vitaux et sensoriels. Dans une approche lucide mais non culpabilisante, elle décrit, inlassablement, et ne prescrit jamais. Elle dit ce qui est, implacablement, jamais ce qui devrait être, et que chacun et chacune s’en débrouille ensuite. Descriptions magistrales du difficile travail de vivre tel que l’accomplissent des personnages aussi variés qu’un jeune noir analphabète (« La faim » dans la Madone noire, deuxième tome des Nouvelles africaines2), un quatuor vivant une histoire d’amour hors norme3, voire deux insectes attelés à transporter une infime et précieuse particule de bouse de vache4.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

HATCHUEL Françoise

Dans le même numéro

Qui sont les étudiants ? Mobilités, aspirations et crainte de l'avenir
L'enseignement supérieur à la recherche d'un modèle universitaire
Les dynamiques du changement : quand l'exemple vient de la province
Paris et sa périphérie : quelles alliances ? quels regroupements ?
Défis mondiaux et traditions universitaires : comparaison européenne
L'université au coeur de l'économie de la connaissance
La recherche et l'innovation : où en est la France ?