Jacques Chirac au Racing Club de Strasbourg en septembre 1980 | © Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons
Dans le même numéro

Jacques Chirac et la répétition

« Je ne crois pas que le fait d'être président de la République exclue le fait de se faire psychanalyser, malheureusement je ne le crois pas et quand je dis que je ne le crois pas c'est que j'ai des raisons de ne pas le croire. [ ... ] Et en toute hypothèse, s'il y a un homme qui ne se fera jamais psychanalyser, c'est bien moi ou alors il faudrait que je perde le sens, n'est-ce pas, qui est le mien. » 

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !