Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

La bombe et les sanctions vues d'Iran

juillet 2010

#Divers

Après plusieurs mois de tractations difficiles avec la Russie et la Chine, l’administration Obama a finalement réussi à mettre au point un nouvel ensemble de sanctions adoptées le 6 juin 2010 par le Conseil de sécurité de l’Onu pour contraindre l’Iran à mettre fin à ses travaux d’enrichissement d’uranium. L’Iran se voit sanctionné pour son refus de se soumettre à tous les contrôles internationaux qui garantiraient les objectifs exclusivement civils de son programme nucléaire que ses dirigeants ne cessent d’affirmer. Hillary Clinton parlait initialement de sanctions « paralysantes ». Elle a dû cesser d’utiliser ce terme. La seule sanction vraiment paralysante aurait été une interdiction, mise en force par le Conseil de sécurité, des importations de pétrole iranien. Or, la Chine dont l’Iran est le principal fournisseur de pétrole s’y est bien sûr opposée. Les nouvelles sanctions vont forcément un peu plus loin que les précédentes qui n’ont eu aucune conséquence décisive. Mais plusieurs analystes, même aux États-Unis, sont convaincus qu’elles seront d’une efficacité insuffisante pour faire plier Téhéran.

Dans ces conditions, quelle sera la suite des choses ? Tant Hillary Clinton que le secrétaire américain à la Défense Robert Gates affirment que si les sanctions ne donnent pas le résultat vis

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !