Dans le même numéro

L'explosion des pentecôtismes

mars/avril 2007

« Le miracle est à la théologie ce que l’État d’exception est à la politique. » Religion de convertis aux accents apocalyptiques, le pentecôtisme peut aussi bien accompagner la prospérité économique que réparer les malheurs du corps et de l’esprit.

Depuis le début des années 1970, le christianisme pentecôtiste est devenu une force croissante à travers le monde, et notamment en Amérique latine et en Afrique. Présent en Afrique depuis les années 1920, deux décennies seulement après le fameux réveil d’Azuza Street aux États-Unis1, il demeura cependant une forme institutionnelle relativement marginale pendant un demi-siècle, particulièrement dans les anciennes colonies françaises ou dans les régions où les missions catholiques prédominaient. Toutefois, le courant évangélique, qui partage certaines des caractéristiques du pentecôtisme, fut un courant central au sein des missions britanniques sur le continent. Les premiers contacts transnationaux concomitants d’une présence missionnaire pentecôtiste limitée permirent que beaucoup d’éléments du discours et de la pratique pentecôtiste soient intégrés dans ces divers mouvements prophétiques et indépendants qui fleurirent à travers le continent

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !