Dans le même numéro

Strasbourg, l'exemple d'une fusion universitaire

décembre 2007

#Divers

Dans plusieurs villes françaises, les universités se rapprochent ou envisagent de fusionner. Pourquoi ? En présentant l’histoire de Strasbourg, une ville où la rivalité entre protestants et catholiques puis l’organisation à l’allemande ont donné de fortes particularités au monde universitaire, on comprend pourquoi la perspective de la fusion apparaît comme une étape nécessaire dans la dynamique locale de l’enseignement supérieur.

L’histoire de chaque université française influence toujours son projet et son pilotage. Les universités strasbourgeoises (actuellement : université Louis-Pasteur, université Marc-Bloch et université Robert-Schuman), marquées par la vie politique et religieuse alsacienne, ont toujours tenu, et parfois réussi, à maintenir de fortes spécificités dans le paysage universitaire national. Ce qui conduit à des modes de pilotage particuliers et des préoccupations qui ne recoupent pas toujours ceux des autres universités. C’est pourquoi je crois nécessaire de faire un détour historique pour présenter les caractères originaux du mode de gouvernance de l’université Louis-Pasteur. Ce détour, concentré sur des points en rapport direct avec la question de la gouvernance, ne traite pas de l’essentiel de la raison d’être d

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

MERINDOL Jean-Yves

Dans le même numéro

Qui sont les étudiants ? Mobilités, aspirations et crainte de l'avenir
L'enseignement supérieur à la recherche d'un modèle universitaire
Les dynamiques du changement : quand l'exemple vient de la province
Paris et sa périphérie : quelles alliances ? quels regroupements ?
Défis mondiaux et traditions universitaires : comparaison européenne
L'université au coeur de l'économie de la connaissance
La recherche et l'innovation : où en est la France ?