Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

La « pacification » urbaine. Un régime tutélaire dans le Brésil contemporain

juil./août 2017

#Divers

Un régime tutélaire dans le Brésil contemporain

La police brésilienne intervient pour « pacifier » les favelas en marge des villes. Cette guerre contre la criminalité se justifie par les promesses d’amélioration des conditions de vie mais, comme la mise sous tutelle des indigènes, elle contribue à la marginalisation des populations.

Brazilian police intervenes to “pacify” favelas in the cities’ margins. The war on crime is justified by the promise of better living standards but, like the tutelage of indigenous people, contributes to marginalizing people.

En novembre 2008, l’une des favelas les plus connues de Rio de Janeiro, Santa Marta, a vu le jour se lever en pleine occupation militaire, une opération sans précédent mobilisant plus d’un millier de policiers. Dans les favelas, la présence des forces de l’ordre était jusqu’alors limitée à de rares et ponctuelles incursions, à la recherche d’éventuels hors-la-loi. Cette fois-là cependant, l’occupation dure plus d’un mois. Quelques semaines plus tard, à la veille de Noël, les autorités annoncent le retrait des forces militaires et la création d’une unité de police pacificatrice (Upp), é

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !