Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Questions autour d’une greffe du visage

février 2006

#Divers

Controverse

Questions autour d’une greffe du visage. Prouesse chirurgicale ou médecine spectacle ?

Dans la nuit des 26 au 27 novembre 2005, au Chu d’Amiens, une équipe dirigée par les professeurs Bernard Devauchelle et Jean-Michel Dubernard a réalisé une première mondiale : la greffe d’une partie de visage sur une patiente de 38 ans, à qui un chien avait emporté le menton, les lèvres et le nez. Le bas du visage d’une donneuse en état de mort cérébrale a été prélevé avant d’être implanté par la technique dite d’allotransplantation.

L’évolution technique laisse sans voix au regard des résultats qu’il est possible d’espérer pour des personnes dont le visage est tout simplement difficile à soutenir du regard. Mais ce qui a été jugé comme un « exploit » chirurgical a aussi été marqué par une étrange publicité orchestrée et vendue à la presse. Cette publicité pose de multiples questions, au regard des réactions d’un certain nombre de professionnels, alors que l’hebdomadaire Paris Match a publié des photos « choc » dont les conditions de prise avaient été négociées quelques semaines en amont par la patiente1. Le professeur Duber

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !