Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Irlande du Nord : le passé ne passe pas

juin 2014

#Divers

L’arrestation de Gerry Adams, président du Sinn Féin (aile politique de l’Ira jusqu’au désarmement de cette dernière en 2005), et son maintien en garde à vue du 30 avril au 4 mai 2014 ont remis, brièvement, l’Irlande du Nord sous les feux de l’actualité. L’opinion internationale a ainsi découvert l’histoire des « disparus », bien que cette question hante véritablement le processus de paix depuis près de vingt ans (le cessez-le-feu de l’Ira date du 31 août 1994).

Les « disparus »

Adams a été questionné par la police nord-irlandaise au sujet de son implication présumée dans le meurtre de Jean McConville. Cette veuve et mère de dix enfants était la figure la plus emblématique des dix-sept personnes enlevées, torturées puis tuées par les organisations paramilitaires entre 1972 et 19851. Certes, ces dix-sept « disparus » représentent une infime proportion des quelque 3 500 morts des Troubles (1969-19942), mais ils sont devenus le symbole de tout ce qui, dans le passé de l’Irlande du Nord, demeure obscur, dissimulé, non résolu. Car ces meurtres n’ont pas été revendiqués au moment des faits et les corps des victimes ont été enterrés en secret. Après des ann

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !