Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Pour un nouvel art d'édifier (Les enfants d'Alberti)

mars/avril 2012

#Divers

Des idées reçues, toujours vivaces dans les milieux de l’architecture, ont conduit, depuis des décennies, nos paysages urbains à s’enfoncer dans la confusion et l’insignifiance. Il est temps d’en prendre conscience et de reconstruire un « art d’édifier », digne de ce nom, qui nous aide à être au monde et à y faire société.

De l’Antiquité à l’Art déco, en passant par le Moyen Âge, la Renaissance, le baroque ou l’éclectisme historique du xixe siècle, l’architecture européenne s’est transformée sans se renier. À chaque étape de son parcours, elle a édifié des programmes inédits : des thermes, des églises, des palais, des immeubles d’habitations, des manufactures, des gares, de modestes maisons. Elle a renouvelé ses matériaux : le bois, la pierre, le fer, le verre, le béton, tout en intégrant de nouvelles techniques pour le chauffage, l’assainissement, les ascenseurs…

En multipliant les styles emblématiques d’une époque et en les juxtaposant le long des mêmes rues ou autour des mêmes espaces publics, elle a composé enfin des villes superbes, tissées de différences et de continuités. Des villes qui sont autant de grands « jeux de société », mettant en scène leurs

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !