Dans le même numéro

Quand Hollywood commence à douter. Les seventies et la brisure du cinéma américain (entretien)

juillet 2007

Les seventies et la brisure du cinéma américain

Un film amateur de 26 secondes a fait basculer l’esthétique du cinéma américain : enregistrant la mort de Kennedy en 1963 mais longtemps caché au public, il nourrit les théories du complot et la crainte de la manipulation des images. Avec la guerre du Vietnam, la génération montante des cinéastes au cours des années 1970 est confrontée au sentiment de l’inanité de la contestation culturelle.

Esprit – Pour vous, le moment de basculement du cinéma américain, la fin de l’innocence, est extrêmement précis puisqu’il est lié à la découverte des 26 secondes filmées par Abraham Zapruder au moment de l’assassinat de Kennedy à Dallas. Quel rôle ces images jouent-elles dans la compréhension du tournant du cinéma américain dans les années 1970 ? Selon vos termes, ce film amateur a constitué un «moment fondateur de l’histoire des images au xxe siècle1 ». L’histoire aurait-elle déjà parlé avant que le cinéma n’arrive ?

Jean-Baptiste Thoret – L’affaire Ken

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !