Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Lettre ouverte de Liu Xiaobo à Jerry Yang, président de la société Yahoo, au sujet de l’affaire Shi Tao

janvier 2006

#Divers

Un dissident chinois écrit à l’homme d’affaires américain d’origine chinoise Jerry Yang, cofondateur de Yahoo, pour protester contre la complaisance avec laquelle son entreprise a accepté de révéler aux autorités chinoises des coordonnées informatiques ayant permis l’arrestation de Shi Tao, un célèbre dissident. Internet restera-t-il un espace d’expression relativement libre ou la logique commerciale conduira-t-elle Yahoo à tout accepter du régime autoritaire chinois ?

L’Internet est sans aucun doute le moyen de communication le mieux adapté à l’expression de la dissidence en Chine. Sur cet espace, un jeu du chat et de la souris se déroule entre les censeurs du pouvoir et les chevaux légers de l’opposition. Ceux-ci parviennent souvent à éviter la répression mais il arrive que ce soient les premiers qui emportent la victoire, comme le montre l’affaire Shi Tao. Un important dissident critique ici l’attitude complaisante de Yahoo vis-à-vis des demandes de contrôle du pouvoir chinois. Si, en Occident, nous pensons Internet comme un espace incontrôlé et déterritorialisé, vue par un dissident chinois, la réalité est bien différente et l’alliance des groupes capitalistes mondiaux et du pouvoir autoritaire chinois se porte mieux que la possibilité d’une expression indépendante.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !