3
octobre
2018
Institut d'études avancées de Paris Hôtel de Lauzun 17 quai d'Anjou 75004 Paris
18h-19h30
Les identités contre la politique

Rencontre IEA-Esprit avec Mark Lilla

Les identités contre la politique

Faut-il attribuer l’élection de Donald Trump aux échecs de la gauche américaine ? À trop célébrer la diversité, fait-on le lit de la xénophobie et du nationalisme ? Pour Mark Lilla, aux États-Unis comme en Europe, l’heure est venue de retrouver l’esprit républicain, autour d’une pensée du bien commun. 

Le terme identitaire est en général associé à la droite. Mais pour Mark Lilla, il s’applique aussi bien à une gauche qui a privilégié, toutes ces dernières années, une politique de reconnaissance symbolique des groupes et des individus au détriment d’une politique de solidarité de grande ampleur qui permettraient de répondre aux défis économiques et sociaux de notre temps.

Observant ce phénomène d’abord aux États-Unis, où il expliquerait en partie l’échec des Démocrates aux dernières élections et la victoire de Donald Trump, Lilla s’interroge dans son dernier ouvrage, La Gauche identitaire. L’Amérique en miettes (Stock, 2018), au-delà du cas américain, sur le développement d’un individualisme narcissique, étonnamment compatible avec l’individualisme économique, qui mine le sens du bien commun et l’esprit civique.

Est-il possible de rompre avec cette dynamique, et de briser la fausse alternative entre des démocraties dépolitisées, s’appuyant sur la segmentation des sociétés en différentes clientèles électorales, et les démocraties populistes promues par les démagogues de tous bords ? Il faudrait pour cela renouer avec un sens de nos destins collectifs, et les vertus de la solidarité républicaine.

L'entretien sera mené par Anne-Lorraine Bujon, rédactrice en chef de la revue Esprit.

Mark Lilla est professeur en sciences humaines à l’Université Columbia. Ses recherches portent sur la critique des Lumières, du XVIIIe siècle au temps présent. Plusieurs de ses ouvrages ont été traduits vers le français, dont Le Dieu mort-né. La religion, la politique et l’Occident moderne (Seuil, 2011) et La gauche identitaire. L’Amérique en miettes (Stock, à paraître). Mark Lilla a été résident à l’Institut d’études avancées de Paris en 2014-2015.

Inscriptions via formulaire