24
septembre
2020
BNF
Prix du Roman d'Écologie

Prix du Roman d'Écologie

Esprit partenaire du Pré

La remise du Prix du roman d’écologie était initialement prévue en avril. Avec le confinement tout s’est arrêté sauf peut-être le plaisir de la lecture. Et la remise de ce Prix qui aura finalement lieu le 24 septembre 2020 prend un sens particulier cette année. Si la crise sanitaire n’est pas à proprement parler une catastrophe écologique, elle a conforté nos aspirations à retrouver des liens avec la nature et un modèle de vie qui mette l’accent sur l’humain, les biens communs et tout ce à quoi nous tenons. Les intuitions qui avaient fondé le Prix il y a trois ans sont encore plus présentes.
La sélection de cette année illustre ainsi les aspirations, les contradictions et les transformations liées à l’écologie dans une langue qui ne soit pas technique, la richesse des histoires racontées, mêlant l’histoire, la fiction, ou l’autofiction. Et cette année une étape a été franchie dans le sentiment de plus en plus partagé que le récit du monde qui vient aura une forte dimension écologique. Que l’élan romanesque et l’écologie se mêlent de plus en plus intensément à l’avenir c’est le pari que nous portons.

Pour cette troisième édition, les romans sélectionnés sont Doggerland d’Elisabeth Filhol ( P.O.L ), Chimère d’Emmanuelle Pireyre ( L’Olivier ), Le bruit des tuiles de Thomas Giraud ( Contre-allée ), La malchimie de Gisèle Bienne ( Actes Sud ), Nous sommes l’étincelle de Vincent Villeminot ( Pocket jeunesse ), Les grands cerfs de Claudie Hunzinger ( Grasset ).

La remise du Prix aura lieu le 24 septembre 2020 à l’auditorium de la Bibliothèque Nationale de France (BNF) à 19h. Elle sera précédée d’une conférence-débat sur l’écologie du sensible entre Alice Ferney romancière et Fabrice Hyber, artiste plasticien.