, d\'Arnaud François">

Notes de lecture

Dans le même numéro

La Philosophie d'Émile Zola."Faire de la vie", d'Arnaud François

Arnaud François décide d’écouter cette formule à la fois discrète et persistante sous la plume d’Émile Zola, étonnante au regard de la grammaire et de la philosophie, et qui perturbe le régime habituel des métaphores naturalistes : il est des rues, des magasins, des activités humaines qui, plus que d’autres, «font de la vie». Cette vie-là, qu’il est possible de mettre au partitif (de la vie) et qu’on peut reconnaître à une ou plusieurs personnes de faire à un degré plus important que d’autres, c’est une vie-vivacité qui ne se confond ni exactement avec le vécu individuel, ni exactement avec la vie biologique, quoiqu’elle puisse avoir rapport avec eux et même les réunir.

En suivant le fil de cette expression, Arnaud François met au jour une philo­sophie zolienne de la vie, continue et de plus en plus complexe, y compris dans ceux des romans des Rougon-­Macquart qui relèvent le plus apparemment de ce déterminisme et de ce pessimisme qu’on se plaît à considérer comme les derniers mots de la pensée de Zola. Cette philosophie tient à une caractérisation progressive de la vie comme désir, comme poussée, comme mouvement, enfin comme travail, par

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Hermann, Philosophie, 2017
3 p. 35 €

Clément Girardi

Clément Girardi est titulaire d'un poste d'ATER auprès la chaire de Littérature française moderne et contemporaine du Collège de France. Il a soutenu sa thèse Henri Bergson et les lettres françaises, de 1890 à 1940 à l’Université Paris-Sorbonne en juin 2018.

Dans le même numéro

Le terrorisme djihadiste pose une question de confiance à la démocratie. Comment comprendre que des jeunes soient séduits par cette idéologie et s’engagent dans la violence ? Quel rôle y joue la religion ? Le dossier, coordonné par Antoine Garapon, observe que les djihadistes sont bien les enfants de leur époque. À lire aussi dans ce numéro : Mai 68 en France et en Pologne, le populisme du mouvement 5 étoiles, une critique de l’Université, ainsi que des commentaires de l’actualité politique et culturelle.