Notes de lecture

Michéa l’inactuel

Une critique de la civilisation libérale

January 2018

#Divers

Qui n’est pas encore persuadé de l’intérêt de lire Jean-Claude Michéa le sera peut-être par cet excellent livre, qui explique clairement et défend de manière convaincante ses thèses contre la « civilisation libérale » – qui est plus que le « libéralisme culturel » : c’est à la fois le soubassement du capitalisme, l’aiguillon de sa production et son (déplorable) résultat. Entre le marché et le droit (ou la « société des droits »), le rapport est intrinsèque – et infernal, destructeur finalement du Bien, en ramenant tout le lien social à la dictature de la consommation, à la société du spectacle, au monde liquide, au vide éthique, à l’obtention de nouveaux droits qui crée une guerre de tous contre tous. Comme l’indiquent ces expressions, George Orwell surtout, mais aussi Guy Debord et Zygmunt Bauman comptent parmi les principales sources de Jean-Claude Michéa. Malgré les efforts des auteurs, la notion de « commune décence » (common decency), héritée du premier, reste, selon nous, de fondation fragile. Le livre répond aussi aux laudateurs de droite (A

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Le Bord de l’eau, 2017
200 p. 16 €