Notes de lecture

Dans le même numéro

Histoire du fascisme, de Frédéric Le Moal et Totalitarisme fasciste de Marie-Anne Matard-Bonucci

octobre 2018

#Divers

Fascisme ici, fascisme là : à force d’usage dans l’insulte politique ou infra-politique, le mot a perdu toutes ses arêtes significatives. En tout cas, peu seraient capables de le qualifier de manière précise, comme le font justement les ouvrages de F. Le Moal, plus historique, et d’A.-M. Matard-­Bonucci, plus thématique. Tous deux rappellent que le fascisme fut et reste réalisé dans sa forme pure, pour ainsi dire, dans l’Italie de Mussolini, entre le début des années 1920 et le 28 avril 1945, quand l’aventure s’est terminée avec les cadavres mutilés du Duce, de sa maîtresse et de quelques dirigeants, pendus à des crochets à Milan, la tête en bas, comme des pièces de viande de boucherie. Les antifascistes font un contre-sens en accusant en général de fascisme des gens de droite, car le fascisme est né et enraciné dans la gauche révolutionnaire, et il a en horreur la droite libérale et le capitalisme. F. Le Moal et/ou son éditeur sont brouillés avec les virgules mais, malgré ce défaut mineur, l’ouvrage sur la naissance et l’histoire du fascisme, avec ses tournants successifs, le rôle propre de Mussolini et du groupe dirigeant fasciste, ses initiatives politiques à l’extérieur et à l’intérie

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
2 p.

Jean-Louis Schlegel

Philosophe, éditeur, sociologue des religions et traducteur.   Jean-Louis Schlegel est particulièrement intéressé par les recompositions du religieux, et singulièrement de l'Eglise catholique, dans la société contemporaine. Cet intérêt concerne tous les niveaux d’intelligibilité : évolution des pratiques, de la culture, des institutions, des pouvoirs et des « puissances », du rôle...

Dans le même numéro

Le terrorisme djihadiste pose une question de confiance à la démocratie. Comment comprendre que des jeunes soient séduits par cette idéologie et s’engagent dans la violence ? Quel rôle y joue la religion ? Le dossier, coordonné par Antoine Garapon, observe que les djihadistes sont bien les enfants de leur époque. À lire aussi dans ce numéro : Mai 68 en France et en Pologne, le populisme du mouvement 5 étoiles, une critique de l’Université, ainsi que des commentaires de l’actualité politique et culturelle.