Notes de lecture

UNE HISTOIRE DE L’HUMANITAIRE

janvier 2009

#Divers

L’auteur, avocat, livre ici une utile mise au point historique sur l’humanitaire à un moment où cet engagement se professionnalise, se globalise et où l’on voit apparaître des acteurs de plus en plus nombreux : Ong, États, organisations internationales. L’humanitaire est fils des Lumières. Il naquit lors de la sécularisation de l’assistance au xviiie siècle. Progressivement, un droit humanitaire international s’ébaucha à l’occasion des conflits entre les États européens dont le but est de porter secours aux blessés, de veiller à la dignité humaine pendant la guerre, en restant neutre, sans favoriser un belligérant. La Croix-Rouge à l’époque de la guerre de Crimée en 1864 joua sur ce plan un rôle fondateur. La Première Guerre mondiale internationalisa l’humanitaire : en 1919 était fondée la ligue des sociétés de Croix-Rouge. Elle établit en 1939 son siège à Genève. Mais c’est aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale que la communauté internationale mit progressivement en place les normes d’un droit humanitaire international (Convention de Genève de 1949 et protocoles additionnels de 1977…) d’ailleurs souvent remis en cause par les guerres des années 1990, tandis que l’Onu par ses organisations (Hcr, Unicef…) faisait entrer de nouveaux domaines d

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
La Découverte, « Repères », 2008
122 p.